Quand la musique classique s’anime au rythme du vidéo mapping

 

De nombreux établissements scolaires imaginent aujourd’hui des programmes originaux pour impliquer les élèves dans des projets atypiques, destinés à mobiliser leurs connaissances et à développer leurs compétences.

Le lycée Édouard Branly de Châtellerault valorise les initiatives avant-gardistes, où la découverte de nouvelles disciplines se conjugue à la formation professionnelle. Lorsque l’orchestre de chambre Nouvelle Aquitaine a projeté d’organiser un concert dans l’amphithéâtre du lycée, Philippe Lainé, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, y a vu une double opportunité: faire découvrir la musique classique aux élèves et les impliquer dans l’organisation de l’événement, avec des missions ciblées en phase avec leurs cursus.

 

HeavyM au service de l’éducation

La question de la mise en scène est au centre des préoccupations quand il s’agit d’accueillir un orchestre de 45 musiciens dans un amphithéâtre. Pour proposer un décor surprenant, quoi de mieux que le vidéo mapping? Pour en apprendre rapidement les techniques et créer facilement une animation visuelle synchronisée avec la musique, quoi de plus efficace que le logiciel HeavyM?

Cette mission a été confiée à 10 élèves de Première Bac Pro Systèmes Numériques option Audiovisuels, réseau et équipements domestiques. Leur objectif : devenir des techniciens capables d’intervenir sur les équipements et les installations exploités sous forme de systèmes interconnectés des secteurs grands publics, professionnels et industriel. Dans cette perspective, le vidéo mapping est un outil optimal pour favoriser leur créativité, booster leur force de propositions et imaginer des solutions totalement inédites.

Le groupe d’élèves a été encadré par Fabrice Giraud, vidéaste, VJ et créateur sonore. Fabrice a découvert HeavyM sur internet quand il cherchait un logiciel de vidéo mapping facile d’accès pour initier des débutants. Il salue la simplicité de prise en main du logiciel, la possibilité de créer des animations visuelles à partir de la bibliothèque d’effets intégrés de HeavyM et la capacité de réaliser rapidement un mapping sans devoir utiliser d’autres logiciels

L’artiste a l’habitude d’organiser ce type d’ateliers d’éducation. Il apprécie particulièrement la manière dont les rapports humains peuvent s’épanouir en s’amusant et le cheminement des élèves qui démystifient la pratique et se rendent compte que finalement, rien n’est insurmontable ! « Il n’y pas de limite, tout est faisable. Surtout ne vous cloisonnez pas l’esprit et imaginez tout, tout, tout ! », répète souvent Fabrice.

Le projet a été envisagé dans sa globalité et les élèves l’ont porté de A à Z : écoute des œuvres musicales, prise en main du logiciel HeavyM, conception du décor mural avec le kit Olga, réalisation des animations, installation, réglages et bien sûr, exécution de la prestation lors du concert.

 

Top chrono pour un concert de musique classique interactif

Fabrice Giraud a coordonné le projet et guidé les élèves en quatre temps :

  • Première demi-journée : Découverte de l’amphithéâtre pour déterminer les contraintes (emplacement du vidéoprojecteur, dimensions de la salle, lieu où installer la structure, emplacement de la baie sono et vidéo,…) et présentation du projet aux élèves. Atelier musical et rencontre avec les musiciens.

 

  • Deuxième demi-journée : Présentation du logiciel et de ses fonctionnalités. Début de la réalisation de la structure avec le kit Olga et ses modules triangulaires prêts à assembler.  Fabrice Giraud, souligne qu’à ce stade déjà, les élèves se sont tout de suite projetés et ont pris très rapidement en main le logiciel et le kit Olga, qui apporte « une facilité et une souplesse pour la réalisation d’une structure de mapping tout en étant super classe ».

 

  • Troisième journée : Finalisation de la structure et positionnement sur un cadre métallique. Réalisation des différentes animations visuelles où les effets prêts à l’emploi de HeavyM ont été d’une grande utilité !

 

  • Quatrième demi-journée : Elaboration des enchaînements des séquences animées et finalisation du travail. 

 

  • Jour J, le 15 mars 2018 : Installation de la structure et re-calibrage de l’animation visuelle réalisée par les élèves. Répétition des effets avec la musique de Gilbert Amy qui sera jouée pendant le concert.

 

Fabrice nous explique que tout le monde a été bluffé par la qualité du rendu : le chef d’orchestre et les musiciens ont été séduits par l’animation qui a insufflé beaucoup de dynamisme et de contemporanéité à leur prestation. Le public et les professeurs ont trouvé que la dimension vidéo et lumière apportait une expérience supplémentaire, une autre lecture, une immersion plus intense dans le concert. Du côté des élèves, le projet a fait l’unanimité, ils ont tous décrété : « C’était trop cool! »

Citons pour conclure un extrait de l’article paru dans La Nouvelle République du Centre-Ouest, samedi 17 mars 2018 : « Renforçant l’aspect visuel, s’y sont greffés des effets lumineux géométriques éclairant en rythme des volumes accrochés à un support. En fait, les propositions graphiques se marient en harmonie avec la tonalité et la fluidité de la musique. Au vu de la qualité d’écoute, l’auditoire (220 élèves du lycée) a semblé bien apprécier cette alliance pertinente et agréable qui a illustré les styles de musique ».

 

Grâce à HeavyM, donnez une dimension ludique à vos programmes scolaires et boostez la créativité de vos élèves. Contactez-nous pour plus de renseignements sur comment intégrer le vidéo mapping au sein de votre établissement.

En Savoir plus