Ça y est. Tu y es. Tu es équipé d’un ordinateur et d’un vidéo projecteur adaptés, et tu as téléchargé HeavyM. Tu es prêt à réaliser ton premier vidéo mapping.

Tu te poses encore quelques questions sur la marche à suivre ? Pas de problème. Lis attentivement cet article pour retrouver les 4 étapes d’un mapping réussi.


Avant toute chose

De quoi ai-je besoin ? 1 ordinateur, 1 vidéoprojecteur, 1 surface de vidéo projection, 1 câble pour relier l’ordinateur au vidéoprojecteur et 1 souris est conseillée.

Quel est l’espace nécessaire ? Pour un kit Olga : un mur d’accroche et 2 à 3 m de recul selon le vidéoprojecteur. Besoin d’informations sur les vidéoprojecteurs ? Jete un œil à nos conseils.

 

Les 4 étapes clés d’un mapping réussi

 

1. Le choix de la structure ou surface de projection

Tout d’abord, pour réaliser un vidéo mapping, il te faut déterminer la surface sur laquelle tu vas projeter. Libre à ton imagination : un meuble, un élément d’architecture comme un escalier, la façade de ta maison, un décor de scène, un tableau ou encore l’une de tes créations. Tu peux aussi utiliser un kit Olga. Nous avons conçu ce kit avec plusieurs faces spécialement pour le vidéo mapping.

 

 

 

2. Le positionnement du vidéoprojecteur

Tu dois créer le mapping dans les conditions où il sera projeté et ne plus déplacer le matériel ensuite pour éviter tout risque de décalage.

Anticipe l’endroit où tu disposeras l’ordinateur et le vidéoprojecteur, quitte à les surélever. Pense aux personnes qui pourraient circuler autour de l’installation et sécurise les câbles.

Où placer ton VP ?

En fonction de la focale de ton vidéoprojecteur, du zoom et de l’angle de projection, on peut établir la distance de recul maximum et minimum. L’idéal étant d’installer le vidéo projecteur au centre par rapport à la zone à couvrir, et le plus près possible pour maximiser la luminosité.

Pour t’épargner des calculs, nous te conseillons de consulter le site projector central. A partir de ces indications, tu pourras anticiper la position du vidéoprojecteur.

 

Ai-je bien positionné mon VP ?

Pour être certain d’avoir correctement installé son vidéoprojecteur à bonne distance, il faut qu’il soit allumé. Tu peux alors vérifier que les pixels sont répartis au mieux sur toute la surface à couvrir. Ils ne doivent pas être trop distordus. Attention aux autres formes qui pourraient masquer la surface où tu projetes et créer des zones d’ombre.

 

 

Un placement correct du projecteur permet d’éviter des ombres indésirables.

 

 3. Mise au point

Une fois que ton équipement a été positionné, tu dois ajuster la mise au point sur ta surface de projection. Tu peux le faire en utilisant la molette de réglage de ton projecteur. Concentre-toi sur la plus grande surface d’exposition possible. L’accent doit être ajusté à la moitié de la profondeur de la structure afin que le point le plus concentré soit placé au centre. Tu peux utiliser ton pointeur de la souris pour t’aider.

 

 

La mise au point permet un rendu plus net de tes animations

 

Il est très important de bien effectuer cette mise au point avant de créer ton mapping. La mise au point crée un décalage par la suite et il est alors nécessaire de recommencer l’opération.

 

4. Le mapping

À partir du moment où tu commences le mapping, La structure et le vidéoprojecteur ne doivent absolument plus bouger.

 

Réglages sur ton ordinateur

Dans les paramètres d’affichage, tu dois configurer ton ordinateur en écrans « étendus » et non « dupliqués » pour avoir une double vue : sur l’interface du logiciel et sur le rendu.

 

 Régle l’affichage en « bureau étendu » sur ton Mac ou ton PC

 

Deux choses à anticiper : la veille et le fond d’écran. Modifie les paramètres d’alimentation pour éviter que pendant ton événement, le mapping s’interrompe en même temps que la mise en veille.

De même, anticipe ton fond d’écran. Si une fenêtre se ferme, mieux vaut avoir un fond d’écran noir, pour les yeux et afin d’éviter qu’une photo de famille n’apparaisse.

Sous Mac, il y a un réglage particulier à faire, dans Préférences et Mission Control : il faut que « Les écrans disposent d’espaces distincts » soit décoché sinon il y a une barre de menu en haut de l’écran de projection qui ne disparaît pas.

 

 

Dans HeavyM

Maintenant, c’est que du FUN.

À partir du logiciel HeavyM, dispose les formes (shapes) sur la surface à mapper. Chaque forme doit être ajustée à l’œil en fonction des zones réelles que tu choisis d’habiller avec de la projection.

 

Apprends à créer des formes avec notre tuto HeavyM

 

Les animations possibles avec HeavyM

  • Effets visuels intégrés : effets de lines (quand les arrêtes s’animent en suivant les contours des formes), effets de remplissage, de colorisation, de rotation, de tremblement, etc. Combine-les sans limite !
  • Photos ou Vidéos : tu peux ajouter tes propres contenus dans HeavyM et les faire apparaître dans les formes que tu as dessinées.
  • Vidéos créées sur mesure : si tu es expert, tu pourras créer tes propres animations à l’aide de logiciels de motion design comme After Effects. Pour t’aider, tu pourras générer un patron de ton mapping, grâce à la fonctionnalité d’export en jpeg.

Tu es prêt, amuse-toi et n’hésite pas à te référer à nos tutoriels HeavyM pour découvrir les fonctionnalités avancées du logiciel !